Assurance-vie : L’importance de la diversification

L’assurance-vie peut être un excellent moyen pour faire fructifier son argent et à terme devenir riche. De la même façon qu’un PEA ou qu’un compte titre, l’assurance-vie repose sur des supports d’investissements permettant d’investir sur les marchés financiers.

Les fonds en euros

Les assurances-vie en fonds en euros permettent de sécuriser son épargne, tout en offrant des taux de rémunération plutôt intéressants, qui sont supérieurs au taux moyen des livrets bancaires. Il faut compter en moyenne 3 % pour une assurance-vie classique, contre moins de 1 % pour un livret réglementé. Lorsque l’on souscrit une assurance-vie, il est toujours intéressant de placer une partie de son épargne sur un contrat en fonds en euros.

Les unités de compte

Les contrats d’assurance-vie en unités de compte permettent quant à eux un rendement plus important mais s’accompagne aussi de risques plus élevés. Ces contrats consistent à investir sur des OPCVM, principalement des SICAV et des FCP.

Il est pertinent de partager son épargne entre les fonds en euros et les unités de compte pour profiter de leurs avantages propres. En effet, les fonds en euros offrent la sécurité, tandis que les unités de compte font l’objet d’une forte rentabilité.

Cependant, la souscription d’un contrat en unités de compte nécessite un travail préalable de recherche dans le but de trouver les fonds les plus intéressants et les plus adaptés à sa propre situation. Il faut par exemple vérifier le marché sur lequel le fonds est investi (actions, obligations…), le nombre d’années d’expérience de la société et de ses gérants ainsi que ses performances générales sur les dernières années, sans oublier de s’intéresser aux frais d’entrée, de gestion et de rachats, ainsi qu’à l’indice de référence des fonds.